samedi 6 août 2016

Organiser sa classe #3 - L'organisation procédurale


Bonjour! Voici l'article #3 de la série : L'organisation procédurale!


Qu'est-ce que l'organisation procédurale? Pour moi, cela regroupe toutes les procédures de la classe incluant les déplacements, l'emprunt de matériel, le comportement selon l'activité, les transitions, le rangement et j'en passe.

Une classe efficace est une classe où les procédures ont été enseignées (maintes fois). Cela réduit de  beaucoup les interventions de l'enseignant et la perte de temps chez les élèves. Ce n'est pas magique mais avec le peu de temps que nous avons en classe, aussi bien le rentabiliser!

Je crois que pour commencer, il faut faire une liste des procédures que nous voulons enseigner. Pour nous aider, nous pouvons faire «le parcours du participant» c'est-à-dire le chemin de l'élève dès sont entrée dans l'école jusqu'à la sortie. Nous pouvons donc pointer les différents moments où une procédure sera nécessaire.

Par la suite, il faut classer les procédures par urgence. En début d'année, nous devons en enseigner plusieurs mais il faut faire un choix. Par exemple, durant la première semaine, je n'enseigne pas à mes élèves comment faire le plan de travail (et tout ce que cela implique) car je commence le plan de travail lors de la 2e semaine.

Selon moi, les procédures les plus urgentes sont:

- droit de parole
- signal du silence
- toilettes & eau
- routine du matin et du soir
- transition entre les activités

Pour le reste, c'est à vous de voir! Je me suis faite une liste selon les moments de la journée et les types d'activités. Je n'explique pas chacune des procédures mais j'ai mon idée en tête. L'idée doit être claire pour que les élèves ne soient pas confus lors de l'enseignement de la procédure.

Voici donc ma (petite) liste. Ne vous inquiétez pas, je n'enseigne pas tout ça la première semaine!





Certaines procédures sont très courtes et très simples (Ex: Les jeux de société se rangent sur la 3e et  4e tablette de l'armoire) et d'autres sont longues et complexes (Ex: La routine du matin).

Pour les plus complexes, j'affiche les procédures soit au TNI (comme la routine du matin) ou sur un mur, près de l'objet concerné (comme enregistrer un document sur l'ordinateur). Les élèves ont donc un référent (et ne peuvent pas dire qu'ils ne le savaient pas!)

Certains élèves ont besoin de plus d'aide que d'autres pour suivre les procédures. Certains ont de la difficulté à s'organiser efficacement si un adulte n'est pas à côté (j'ai une solution) ou ils n'ont juste pas le goût de faire ce qu'il faut (j'ai une solution aussi mais pas mal moins amusante...).

Pour ceux qui ont de la difficulté à s'organiser, j'ai trouvé 2 moments dans la journée où la transition est longue et où plusieurs incidents peuvent survenir: la routine du matin (l'hiver surtout..) et la transition entre le travail dirigé (avec moi) et le travail autonome (plan de travail).

Pour la routine du matin, j'écris au tableau à tous les jours, un peu comme le message du matin avec les petits. Ma routine du matin est simple mais à tous les jours, il y a un remue-méninges différent et les élèves doivent préparer le matériel pendant la routine et non lorsque je dis qu'on commence.

Voici un aperçu du message du matin de l'an passé.


J'essaie toujours de donner des petits noms comiques à mes élèves. Cela les fait bien rire!

Je me fait des canevas vides sur Powerpoint que j'enregistre en JPEG. Je peux ainsi les insérer dans NoteBook et ajouter mon texte. Cela me prend 2 minutes le matin. Je sais que je pourrais le faire directement dans NoteBook mais mon ordinateur d'école ne contient pas toutes mes images et je ne veux pas mettre NoteBook sur mon ordinateur de la maison. Je suis compliquée comme cela!

Pour revenir à nos moutons (ou à nos perruches hihihi), l'affichage pour le grand groupe le matin est très efficace. Si je vois un élève ne rien faire le matin, je m'approche et lui pointe le TNI (même au mois de mai... je pointe avec impatience) sans parler. Je lui laisse quelques minutes, si l'élève ne fait toujours rien, il a une conséquence car dans ma classe, on suit les procédures, c'est la règle!

Pour les élèves pour qui c'est plus complexe, j'ai fait une petite liste à cocher que je pourrai coller dans leur bureau (en 6e, c'est rare qu'ils veulent coller quelque chose qui a pour but de les aider sur leur pupitre... ah, l'adolescence et la pression des pairs...).


Pour la transition entre le travail dirigé et le travail autonome, je prends toujours le temps de demander aux élèves ce qu'ils ont à faire avant de les lancer en travail. Je l'écris au tableau sous forme de liste numérotée.

Exemple:

1. Caméléon p.X
2. Correction par Mme Karine
3. Terminer Lézard p. X
4. Plan de travail

Par la suite, j'enseigne à mes élèves comment passer du travail dirigé au travail autonome car dans le plan de travail, ils peuvent faire des choix autant pour les travaux que pour leur place dans la classe. Cela demande donc un peu de gestion (et de pratique!).

J'ai fait une affiche que je collerai près du plan de travail comme petit rappel.


J'ai aussi fait une petite liste à cocher, comme pour la routine du matin pour les copinos qui en ont besoin.


Si vous lisez attentivement, il est indiqué sur l'affiche et la liste : vérifier ma liste de plan de travail.

Bien que le plan de travail soit écrit au tableau, comme cette photo le montre.


Il reste que beaucoup d'élèves se mélangent. Ils pensent avoir fait une page mais finalement, ils ne l'ont pas fait. Ils sautent au Je Peux trop rapidement et ne terminent pas leur travail. Bref, cela apporte son lot de problèmes lors de la vérification du plan de travail le vendredi matin.

J'encourage les élèves à noter leur plan de travail (les Urgent au moins) dans leur agenda car ils peuvent le terminer à la maison la veille de la remise. L'agenda reste encore un objet mystérieux pour plusieurs élèves. J'imagine qu'ils en ont peur car ils le touchent rarement.

Cette année, pour remédier à la situation, j'ai fait une liste que les élèves mettront dans une pochette pour pouvoir écrire au crayon effaçable dessus et cocher ce qui est fait. Les élèves qui seront trop rapides (oui oui j'ai tout fini!) devront me montrer leur liste dûment cochée pour passer à la prochaine étape. Cette liste sera dans le cartable Plan de travail. Ils auront un moment pour copier ce dernier lors de la routine du lundi matin. Aucune excuse ne sera acceptée les élèves!!!

Voici la liste.


Maintenant, passons à l'enseignement des procédures. J'aimerais dire pour ma défense que je suis en 6e année. L'âge et l'expérience des élèves ont une très grande influence sur la durée de l'enseignement des procédures. Cela ne veut pas dire d'escamoter cette étape car elle est essentielle, peu importe l'âge des élèves.

Certaines procédures ne demandent pas un temps fou. Parfois, simplement expliquer la consigne aux élèves et voilà, le tour est joué. Par contre, les procédures qui reviennent souvent, qui sont longues ou essentielles doivent être enseignées.

La meilleure méthode que j'ai trouvé est l'enseignement explicite.

1. J'explique la procédure en répondant à:
- quoi?
- quand?
- où?
- pourquoi?

2. Je modélise en verbalisant pendant que les élèves me regardent.

3. Je demande à un élève de le faire sans parler. Les autres élèves observent et commentent par la suite.

4. Je demande parfois à un élève de faire un contre-exemple ou je le fais moi-même, selon le groupe. Les élèves doivent ensuite me corriger.

Une fois cette étape faite, il est important de bien observer les élèves lorsqu'ils feront la procédure. Si quelque chose cloche, il ne faut pas attendre. Il faut faire répéter la procédure et montrer les outils au besoin (par exemple une affiche).  Je félicite les élèves souvent au début pour les encourager.

Je fais un rappel rapide au retour des vacances de Noël et au retour de la semaine de relâche pour m'assurer que les élèves savent que je ne le relâcherai pas!

Si un élève fait exprès de ne pas suivre la procédure, je ne ferai pas de retour en grand groupe. Je discuterai avec l'élève à un moment et le ferai pratiquer s'il le faut.

Finalement, je fais toujours un petit rappel de ce que je m'attends de mes élèves, surtout avant un déplacement dans l'école. Par exemple, lorsque nous allons à la bibliothèque, je fais dire les règles de la bibliothèque par les élèves avant de partir et je leur rappelle ce à quoi je m'attends comme comportement. Ils le savent mais il parait que la mémoire est une faculté qui oublie, même à 12 ans!

Voici quelques liens en anglais qui peuvent donner des idées ou des conseils. Parfois, cela fait du bien de lire quelqu'un d'autre!




Finalement, une petite citation que j'aime beaucoup!




Bonne journée!

2 commentaires:

  1. Bonjour Karine,
    j'aime beaucoup ton article. Il est très intéressant pour une enseignante débutante comme moi.
    Je voudrais savoir s'il est possible d'avoir ta liste des procédures à enseigner en début d'année. C'est très pratique à avoir pour sa première classe.
    Merci et bonne rentrée!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Karine!
    Tout d'abord, bravo pour ton blog, il est définitivement génial!!! Et merci pour cet énorme travail. Tu es très inspirante et ce que tu partages avec nous est une vraie mine d'or. Je pense bien m'inspirer de ton travail pour organiser ma classe de stage 4. Au plaisir!

    RépondreSupprimer