vendredi 17 août 2018

Gestion des comportements : Un buffet de stratégies!



Nous le savons tous, aucun moyen de gestion des comportements est à 100% efficace. Un moyen peut fonctionner pendant plusieurs semaines, et puis POUF, un lundi matin, les élèves dansent sur leur pupitre. 

Au fil des années, nous accumulons plusieurs stratégies efficaces. Lors d'une intervention avec un élève ou tout le groupe, nous allons chercher nos stratégies mises en banque. Par contre, parfois, nous épuisons notre banque de stratégies et c'est à ce moment-là que nous nous décourageons!

Aujourd'hui, je vous partage plusieurs stratégies de gestion des comportements que j'ai essayées dans les dernières années. Rappelez-vous que ce sont mes moyens. Ce n'est pas une recette miracle, mais lorsque nous sommes confrontés à un élève plus difficile, c'est toujours agréable d'avoir plusieurs moyens à essayer.

Je vais donc séparer cet article en 2 parties:

1. la gestion individuelle 
2. la gestion du groupe

Je tiens à spécifier que je ne suis pas une spécialiste de la gestion des comportements. Je lis beaucoup sur le sujet et je suis toujours à la recherche de nouveaux moyens pour aider mes élèves. Mon expérience avec les enfants jumelée à mes nombreuses lectures me permettent de gérer ma classe efficacement et je partage avec vous le fruit de mes apprentissages. 

Dans les 2 cas, il est important d'y aller de façon progressive. De plus, il est important de faire de la prévention (80% de vos interventions) plutôt que seulement de la correction du comportement (20% de vos interventions). Ces données proviennent du livre L'enseignement explicite des comportements de Steve Bissonnette.

Voici un cours article résumant bien cette approche: http://rire.ctreq.qc.ca/2017/11/gestion-efficace-comportements/

Voici le lien vers le livre. https://www.cheneliere.ca/10313-livre-l-enseignement-explicite-des-comportements.html

En début d'année, il ne faut pas prendre pour acquis que les élèves savent à quoi on s'attend d'eux. Il faut tout enseigner, de la prise du rang au rangement des cahiers dans le pupitre. Cela peut sembler laborieux mais c'est vraiment payant sur le long terme. De plus, il faut faire un rappel des règles et des procédures enseignées à des moments-clés comme au retour des longs congés ou quand nous sentons que notre classe en a besoin.

Autant au niveau individuel que collectif, enseigner les règles et les procédures de classe, comme si c'était une leçon de maths, est l'étape de prévention la plus importante car la première intervention que nous pouvons faire est un rappel de l'enseignement fait précédemment. Des difficultés persistent? Que fait-on lorsqu'un élève a de la difficulté avec une notion de maths? Nous le prenons en récupération et nous enseignons à nouveau la notion. Nous ne le punissons pas! Faisons de même avec les difficultés de comportement!

Malgré ce travail fait en début d'année, il se peut que des élèves éprouvent de grandes difficultés à se comporter selon les attentes établies et enseignées. C'est notre travail de mettre des moyens en place pour aider l'élève. 

LA GESTION INDIVIDUELLE

Comme dit plus haut dans l'article, il est primordial d'intervenir de façon graduée et proportionnelle au manquement. Si l'enseignant réagit très fort et sort l'élève de classe pour un petit manquement, l'enseignant n'a plus vraiment de marge de manœuvre pour intervenir sur un gros manquement. Pour m'aider (si jamais je perds mon sang froid!), je me fais une liste graduée des interventions que je peux faire. Ainsi, lorsqu'un élève ne respecte pas une règle ou une procédure, malgré mon enseignement explicite, je me sens solide dans mon intervention.

Avant d'intervenir avec mon échelle, je dois m'assurer que j'ai tout fait pour prévenir les écarts de comportement. Si j'ai oublié des consignes, je ne peux pas dire à l'élève: répète moi la consigne!

Voici mon échelle (à peu près) pour un manquement mineur (l'élève ne dérange pas le groupe et n'est pas dangereux pour personne). Il faut aussi garder en tête que les interventions ne doivent pas déranger tout le groupe et que je ne dois pas passer toute mon énergie à ce moment-là. Chaque intervention doit être nécessaire. Il se peut donc très bien que j'utilise la première étape de mon échelle plusieurs fois si l'élève chuchote pendant un travail.

1. Contact non-verbal (regard ou main sur l'épaule). Cela fonctionne très bien pour les élèves qui tardent à commencer une tâche ou qui bavardent avec leur voisin.

2. Contact verbal (dire le prénom de l'élève, préférablement près de lui pour ne pas déranger tout le groupe).

3. Rappel de la consigne (demander à l'élève de redire la consigne donnée ou la règle établie)

4. 2e rappel de la consigne (demander à l'élève de dire la raison de la consigne et de montrer 2 élèves autour de lui qui suivent la consigne).

5. Retrait dans le fond de la classe (si l'élève dérange) et observation des élèves. Récupération nécessaire.

Habituellement, pour un écart mineur, cela s'arrête là. Si la difficulté persiste, il faut user de ruse et utiliser des moyens pour aider l'élève. Personnellement, j'aime beaucoup coller la règle ou la procédure sur le pupitre de l'élève. De cette façon, j'ai simplement à pointer du doigt.

De plus, lorsque l'élève, peu importe l'étape de l'échelle, suit enfin la consigne, il est important de le souligner.

J'ai trouvé un article de blogue, en anglais, qui donne plusieurs idées pour gérer les comportements individuels, surtout au niveau du bavardage, Je trouvais cela intéressant de vous le partager!

http://gingersnapstreatsforteachers.blogspot.com/2018/07/classroom-management-series-part-1.html

Pour les écarts majeurs (dérangement du groupe), selon l'élève, vous pouvez mettre un système en place. J'avais un élève l'an passé qui en avait besoin. L'élève se désorganisait rapidement lorsque je commençais mon intervention. Il avait donc une échelle à 3 étapes:

1. Rappel de la règle par l'élève. Pour l'aider, nous avons appelé cela LE BOULOT D'ÉLÈVE. L'élève avait donc fait la liste de ce qu'un élève a à faire en classe. La liste était collée sur mon pupitre. Après le rappel, l'élève devait absolument utiliser un moyen à sa disposition (aussi écrit près de la liste). De plus, c'était un élément neutre. Ce n'est pas Mme Karine qui te le demande mais les conventions d'école. Aucune émotion! Cela m'enlevait un poids mais aussi à l'élève. Mon lien n'était pas brisé.

2. 5 minutes de retrait dans le cadre de porte avec un chronomètre. Lorsque l'élève revient en classe, il devait me dire ce qu'il avait à faire.

3. Sortie de classe et réflexion sur le comportement.

Il faut être constant. Il faut intervenir toujours de façon égale et constante. Si une journée, je saute des étapes, l'élève ne comprend plus ce qui se passe. Certains cocos ont de la difficulté à s'adapter au système et cela prend plusieurs fois avant de se rendre compte que l'adulte fait toujours la même chose. Certaines journées, l'élève s'est rendu à plusieurs reprises à la 3e étape (fiou, grosse journée!). C'est pourquoi il est très important de jumeler ce genre de système à un système de motivation.

Plus les semaines avançaient, plus l'élève n'avait pas besoin de se rendre au bout du système. L'élève m'a même demandé, à la fin de l'année, de passer le système au titulaire de l'an prochain, au cas où!

LA GESTION DE GROUPE

Pour la gestion de groupe, j'aime beaucoup utilisé les systèmes de motivation (et non d'émulation). Je n'enlève rien, je donne seulement!

J'utilise un système d'argent scolaire nommé Points K (article expliquant en détail ma façon de fonctionner). Je l'utilise en grand groupe. Lorsque le groupe fonctionne vraiment bien, je leur donne des points K bonis. C'est important que les récompenses soient aléatoires sinon les élèves font le comportement uniquement pour avoir la nanane, ce que nous voulons éviter! De plus, suite à une conférence de Steve Bissonnette, j'ai mis en place la célébration des efforts. Ce système permet de récompenser la classe entière (même ceux qui ne respectent pas les consignes car c'est faux de dire qu'ils ne font JAMAIS rien de bien). En groupe, nous ciblons un défi (par exemple, quand j'annonce la fin d'une période et qu'il faut ranger, tout le monde range rapidement) et je mets un nombre de points à atteindre. Si le défi est relevé, j'ajoute des points sur un tableau blanc. Lorsque nous atteignons notre cible de points, nous planifions une célébration des efforts. Les élèves choisissent le plus souvent un film. Tout le monde participe à la célébration, sans exception. De plus, pour certains élèves récalcitrants, lorsqu'ils ont un bon comportement, j'ajoute des points à la célébration des efforts pour les motiver et leur montrer qu'ils participent à l'effort de groupe. 

En tout, je crois que nous avons eu 4 célébrations des efforts, dont la dernière dans la dernière semaine d'école. Au début, ma cible de points était de 100 il me semble. À chaque nouvelle célébration, je montais la cible de points. À la fin de l'année, nous étions rendus à 450! Il n'y a pas de limite de temps. Cela prend le temps qu'il faudra mais il est important d'ajouter souvent des points pour que les élèves continuent à participer. De plus, lors des périodes de travail où tout le monde était génial, j'ajoutais des points aléatoires. Les élèves ont vraiment embarqué! 

Un autre moyen que j'ai utilisé cette année est l'arrêt de période. Nous étions en ateliers et les élèves parlaient vraiment très fort malgré mon enseignement, malgré les consignes et malgré mes avertissements. J'ai donc arrêté la période (les élèves aiment beaucoup les ateliers). Nous avons ensuite eu une discussion sur ce qui s'est bien passé (il faut toujours voir du positif!) et sur ce que nous avons à améliorer. Les élèves étaient unanimes sur le fait que le volume était trop fort. Je leur ai ensuite mis entre les mains de trouver un moyen que nous pourrions mettre en place pour nous aider.

Une élève a levé la main et a raconté qu'en 3e, ils utilisaient le système des feux de circulation pour le volume de la voix. Les élèves ont ensuite voté en faveur de l'adoption du moyen. Le lendemain, lors de la période d'ateliers, nous avons utilisé les feux de circulation et OH MY! l'engagement des élèves était magique. Les élèves ont une expérience scolaire et ont des idées. Il est important de prendre en considération ce que les élèves ont à nous dire. Imaginez un peu leur estime suite à la période magique quand j'ai fait le retour avec eux. Grâce à un moyen trouvé par une élève de la classe, tous les élèves ont respecté la consigne. Je n'ai pas besoin de vous dire qu'ils ont eu beaucoup de points dans la célébration des efforts! Hihi! Le moyen a fini par disparaître après quelques semaines car les élèves étaient rendus vraiment bons pour le volume de la voix. 

Pour les curieux, j'avais fait 3 cercles de couleur sur le TNI avec une flèche que je bougeais au besoin. Si la flèche arrivait au rouge, on arrêtait la période. Rien de bien sorcier!

Un autre moyen que je mets en place est le bonjour et le bye. Tous les matins, mes élèves doivent me dire bonjour lorsqu'ils passent devant moi. Je leur réponds toujours avec un beau sourire. Je vois tout de suite si quelqu'un n'est pas bien. Je peux donc le prendre à part, avant même qu'il mette les pieds dans la classe, et avoir une petite discussion avec l'élève.

À la fin de la journée, même si j'ai voulu m'arracher les cheveux dans la journée, je dis toujours bye à tous mes élèves avec un sourire. Je peux être en désaccord avec les choix d'un élève mais reste que mon lien avec lui n'est pas détruit. Les élèves n'ont pas à amener ma mauvaise humeur avec eux!

Voilà! J'espère que ces quelques moyens vous seront utiles! :)






mercredi 15 août 2018

Planification de la 1ère semaine d'école



Bonjour,

Aujourd'hui, je vous partage ma planification pour la 1ère semaine. Elle semble dense, je vous avertis, mais je n'ai jamais le temps de tout faire et c'est bien correct. J'en mets beaucoup étant donné que je ne connais pas encore la vitesse du groupe. Vaut mieux avoir plusieurs plans B au cas où! 

Durant la première semaine, à chaque fin de journée, je surligne ce qui a été fait sur ma planification. Je me questionne pas la suite sur ce que je n'ai pas surligné: est-ce essentiel (donc à remettre au lendemain) ou moins important (ajout sur la liste «si j'ai le temps»). Je ne veux pas que mes élèves se sentent pressés dans le temps, mais en même temps, je veux éviter le plus possible les temps morts car je n'ai pas encore enseigné quoi faire lors des temps morts ;)

Pour planifier ma rentrée scolaire, je fais une loooongue liste de tout ce que je veux faire et enseigner aux élèves (outre la matière). J'établis ensuite des priorités. Plusieurs éléments devront être enseignés mais plus tard en septembre, lorsque l'occasion se présentera (par exemple: correction de la dictée). 

D'accord, mais par où commencer?

Pour faire ma longue liste, je commence par les règles de base de la classe puis je fais le parcours de l'élève dans ma tête. Le parcours de l'élève consiste à faire le «chemin» d'un élève pendant une journée typique et de voir tout ce que l'élève pourrait faire qui est récurant à tous les jours. C'est ce qui est prioritaire à enseigner.

Voici le parcours d'un élève de ma classe lors d'une journée régulière.

7h45: Entrée dans l'école. Arrêt au casier. Entrée en classe. Routine du matin.
8h00: Fin de la routine. Remue-Méninges. Fin du remue-méninges.
8h45: Aller chercher sa collation. Collation.. Fin de la collation.
10h05: Préparation pour la récréation. Sortie de l'école dans la cour. Récréation.
10h25: Fin de la récréation. Entrée dans l'école. Arrêt au casier. Entrée en classe.
11h10: Préparation pour le dîner. Cloche du dîner. Prise des présence du dîner. Sortie à l'extérieur.
12h25: Fin du dîner. Détente. 
12h40: Fin de la détente. 
14h25: Fin de la journée. Vérification de l'agenda + Sac. Routine du soir.
14h35: Attente de la cloche. Service de garde ou autobus/marcheur. 

De cette façon, je vois clairement ce qui est à enseigner de façon prioritaire car cela revient à tous les jours ou plusieurs fois par jour. De plus, lorsque je fais ma liste, je fais aussi le tour physique de ma classe. À chaque coin ou à chaque meuble, il y a une procédure.

Cela semble intense? Oui. Les 2 premières semaines sont intenses, mais en expliquant tout à mes élèves, ils ne sont plus dépendants de moi. J'encourage leur autonomie de cette façon. Je me sauve beaucoup d'énergie car j'ai un excellent moyen d'intervention: je l'ai enseigné! 

Lorsqu'une procédure est enseignée, je la surligne sur ma liste. Je m'écris aussi des petites notes si je vois que certains élèves auraient besoin de pratique individualisée ou encore d'un petit rappel sur leur pupitre.

De plus, pendant les premières semaines, lorsque j'ai un petit temps devant moi, je révise les différentes procédures avec mes élèves soit en demandant à un élève de la faire ou de l'expliquer, soit en la faisant moi-même et les élèves doivent pointer ce que je dois améliorer ou encore en petit questionnaire.

Voici un exemple de questionnaire sur une procédure enseignée la veille.




J'utilise la méthode de l'enseignement explicite. Je nomme la procédure/règle/stratégie. J'explique le :

- comment;
- quand;
- où
- pourquoi.

Je fais ensuite une ou 2 démonstrations. Les élèves doivent se référer aux 4 questions vues plus tôt pour m'observer. Ensuite, je demande à un ou 2 élèves de faire un bon exemple. Habituellement, je garde les mauvais exemples pour moi ou plus tard dans l'année, quand les élèves connaissent mes limites. Finalement, lorsque c'est le temps de le faire de façon autonome, j'observe et je corrige au besoin. Si un élève ne suit pas l'enseignement, je le prends avec moi et je lui enseigne à nouveau.

On ne punit pas un élève qui a de la difficulté en français, on l'aide et on lui enseigne à nouveau. Pareillement pour les règles et les procédures en début d'année!

Le choix des activités

Lors de la planification de la rentrée, je prends soin d'alterner les activités de connaissance, l'enseignement des procédures et des règles et l'identification du matériel pour garder l'attention des élèves. Identifier du matériel pendant une heure est long pour tout le monde! Je morcelle donc chacune des tâches et je les distribue au courant de la semaine. Pour les activités, j'essaie aussi de varier les types d'activités.

J'essaie aussi lorsque j'élabore ma planification, de penser aux élèves plus vulnérables: ceux ayant une faible estime d'eux-mêmes et les élèves anxieux.  Il y a toujours des élèves qui n'ont aucun problème à s'intégrer dans un nouvel environnement. D'autres élèves sont plutôt neutres mais suivent la parade. Pour certains, la rentrée scolaire est un cauchemar. Je travaille très fort pour créer un environnement physique agréable. Je dois aussi penser à tout ce qui se passe dans la tête et le cœur de mes petits cocos. Les premières semaines sont cruciales pour la vie de groupe. 

En prenant cela en compte, toutes les activités effectuées devraient être simples. Il faut garder les étapes à un minimum. Aussi, tous les élèves devraient être capable de les réussir sans embûche. Ainsi,  je travaille le sentiment d'efficacité personnelle et je ne mets aucune fausse idée dans la tête des élèves. Lorsque j'enseignais en 6e année, j'avais une feuille avec un mot entrecroisé sur la révision de maths que les élèves devaient faire la première semaine d'école. Les élèves se souvenaient de peu de choses et avaient beaucoup besoin de mon aide. Pour les élèves vulnérables, je leur envoyais le message que la 6e avec moi ne serait pas de tout repos et qu'ils étaient déjà en difficulté dès le 2e jour d'école. Pas très gagnant pour l'estime de soi! Au début de l'année scolaire, surtout lors des premières semaines, je fais très attention au sentiment de compétence de mes élèves. Ainsi, lorsque la vraie matière commencera et qu'il y aura un défi, les élèves seront plus à l'aise et ont plus de chance de s'engager avec une pensée positive. 

Je prépare aussi une présentation Powerpoint qui explique TOUT durant la première semaine. Aucune consigne n'est laissée au hasard. Cela rassure beaucoup les petits cocos qui sont dépassés par l'adaptation à une nouvelle enseignante et à un nouvel environnement. De plus, pour les élèves plus anxieux, je choisis de ne faire aucune activité de présentation où l'élève parle devant le groupe. J'ai une activité où les élèves marchent dans la classe et parlent 2 à la fois, beaucoup moins stressant pour les élèves timides.

La planification

Voici donc ma planification. Vous pouvez la télécharger en PDF ici même (à la fin de l'article) pour avoir accès aux liens directs vers les différents documents. Certains sont gratuits et d'autres, non. Les liens payants sont vers ma boutique Teachers pay Teachers mais vous pouvez aussi les retrouver dans ma boutique Mieux Enseigner.

*Vous remarquerez qu'il n'y a aucun spécialiste de prévu. C'est normal, je dois attendre mon horaire!*
Cette planification n'est pas finale. ;) Elle risque de subir quelques changements d'ici le début de l'année scolaire!


- Le jeu de présentation est un questionnaire que je fais au TNI où les élèves doivent faire des suppositions sur moi. Voici un exemple de question.


Les élèves trouvent toujours cela comique d'essayer de deviner. Je le faisais en sondage écrit avant mais les élèves, surtout nos plus ... comment dire... croquants aimaient beaucoup écrire n'importe quoi et partager leurs réponses à voix haute. J'ai arrêté ça. Je leur donne un choix de réponse maintenant. Alors même si l'élève veut essayer une mauvaise réponse, le jeu roulera plus rapidement et j'évite de laisser trop de place à mes cocos qui ont besoin de me montrer qu'ils n'ont pas peur de prendre de la place. 


- Feuilles d'étiquettes pour les élèves

J'identifie tous les cahiers des élèves à l'aide d'étiquettes car je donne des noms à tous leurs cahiers. Même si les parents ont identifié le matériel, j'ajoute une étiquette sur chacun. L'an passé, j'avais fait une page d'étiquettes par cahier. Je circulais donc pendant les périodes d'identification du matériel pour coller chaque cahier élève par élève. Franchement Karine! J'ai appris depuis. Cette année, je vais donner une page d'étiquettes à chaque élève d'un coup. Il aura seulement à coller. Ne vous inquiétez pas, j'en aurai aussi de surplus au cas où! ;)

- Matériel #1

Comme dit plus haut dans l'article, j'identifie le matériel avec mes élèves. J'ai inclus le matériel dans ma présentation. Ainsi, même les élèves qui sont plus lents ou ont de la difficulté à suivre peuvent simplement regarder au tableau et continuer la tâche. Voici un exemple:


Ils n'ont pas à écrire le nom du cahier. Ils ont simplement à coller l'étiquette correspondante. Beaucoup plus rapide (et lisible pour certains!)

- Sondage géant

Comme l'exemple donnée sur ma planification, je vais poser 6 questions aux élèves sur mes géantes feuilles lignées (celles pour mes tableaux d'ancrage). Voici les questions que je poserai aux élèves.


J'aime beaucoup faire ce sondage géant car les élèves aiment toujours écrire sur des post-its et cela permet de les faire se déplacer un peu. De plus, j'obtiens beaucoup d'informations rapidement sur mon groupe d'un seul coup.

- Les fanions de règles de classe

Je continue avec les 6 habitudes d'un élève efficace mais je l'ai modifié un peu cette année car je voulais simplifier le concept. J'ai donc fait 6 fanions qui seront accrochés probablement sur mes fenêtres pour me laisser de l'espace sur mes babillards. Je reprends les mêmes mots et les élèves pourront aussi coller les comportements observables dessus.

- Mots cachés de la rentrée

J'ai fait 2 mots cachés très simples en utilisant un générateur de mots cachés sur Google. J'ai utilisé des mots en lien direct avec mon environnement de classe (dont le nom de mon chien!). C'est pourquoi je ne peux pas vous les partager. Par contre, voici le lien vers le générateur utilisé. 



- Division en équipe de couleurs

J'ai un meuble ayant 6 compartiments dans ma classe. Je l'utilise pour ranger les réserves de matériel des élèves. Je divise donc ma classe en 6 équipes de couleur. Chaque compartiment a une couleur attribuée. J'utilise aussi ces couleurs pour appeler par exemple les élèves plutôt que de nommer les rangées.


- Jeu de numération

Nous révisons comment écrire un nombre dans le tableau de numération. J'affiche donc un nombre et les élèves doivent l'écrire sur leur nouveau tableau de numération. Rien de complexe!



- La carte en coeur

Cette activité est en lien direct avec les ateliers d'écriture. L'élève doit remplir une carte en forme de coeur avec ce qu'il aime. Lors de l'écriture libre, il pourra s'en servir pour trouver des idées de texte. Voici mon exemple pour les élèves.


Voici la feuille pour les élèves.


- Sauver Fred

J'ai vraiment très hâte de faire cette activité pour la première fois après l'avoir tant vu passer sur les réseaux sociaux. J'ai fait une petite présentation (naturellement, vous commencez à me connaître!) pour expliquer le défi et les consignes aux élèves.






- Jeu Lance et additionne

C'est un jeu de maths très simple qui ne requiert qu'un dé et une planche à jouer. C'est un jeu qui existe en anglais que j'ai traduit. Je ne le partage pas car ce n'est pas mon idée originale. Voici un lien vers un exemple anglophone. https://www.pinterest.ca/pin/473581717046603753/

P L A N I F I C A T I O N    C O M P L È T E
Pour la version PDF, cliquez ici!

Jeux pour les temps morts

Lorsque j'animais dans les camps, je me faisais toujours une petite liste mentale de jeux simples pour combler les temps morts au cas où. Je fais la même chose pour la première semaine d'école car plusieurs coins de la classe sont encore inconnus pour les élèves et il arrive parfois que nous avons des petits 5 minutes à combler.

Voici quelques idées:

- Change de côté si...;

Les élèves sont tous debout au milieu de la classe. Je pose une question avec 2 choix de réponses. Par exemple: Que préfères-tu? Les maths (à droite) ou le français (à gauche). Les élèves doivent marcher vers le bon côté pour indiquer leur choix de réponse. Par la suite, l'enseignant dit seulement de changer de côté si. Exemple: Change de côté si tu préfères l'éducation physique à la musique.

Très bon jeu pour faire un sondage rapide et apprendre à connaître les préférences de son groupe!

- Je pense à un objet;

Je joue à ce jeu en début d'année pour réviser les procédures des différents coins de classe. Je dis aux élèves: je pense à un objet de la classe... Les élèves doivent ensuite poser des questions. J'ajoute comme défi qu'ils doivent me poser des questions sur l'utilité de l'objet, la procédure, etc. De plus, les questions doivent pouvoir être répondues par oui ou non!

- Bonhomme pendu;

- 7-up;

- Dans mon sac d'école, j'apporte (variante du jeu dans ma valise, j'apporte);

etc.

Je vous partage aussi ma liste à remplir pour la planification de la rentrée scolaire.



Voilà pour la planification de la 1ère semaine!

Bonne journée!





dimanche 12 août 2018

Achats pour 2018-2019

Bonjour!

Aujourd'hui, je vous partage mes achats pour l'année 2018-2019. Sincèrement, ma classe est bien équipée. Il ne me manquait que quelques petites choses au niveau du matériel de manipulation sinon, ce que j'ai acheté, c'est du surplus plaisant hihihi!

Est-ce que j'achète tout avec mon budget personnel? Oui. Une partie de mes revenus des documents vendus vont directement dans ma classe. C'est une des raisons pourquoi je vends mon matériel! Je préfère garder mon budget de classe pour du matériel d'arts plastiques, de sciences ou tout autre activité pendant l'année. C'est le choix que j'ai fait!


Pendant l'été, j'essaie toujours de trouver une façon d'aller aux États-Unis et de faire une petite virée chez Target. Cette année, je suis allée en vacances à Ogunquit et j'ai trouvé pas un, mais 2 Targets à proximité. Étant donné que nous étions début juillet, il n'y avait pas grand chose d'école.

*Ceux qui me connaissent savent que la moitié de ma maison ET de ma classe provient de chez Target. Je t'aime Target!

Sinon, ici au Québec, j'aime beaucoup aller chez Michael's (décorations, fournitures d'arts, coussins abordables), Wal-Mart (fournitures scolaires, cadres, Dollorama (matériel d'arts, napperons, ziplocs, items pour la boite à surprises des anniversaires, Winners (Home Sense et Marshall's) pour les fournitures scolaires pour grands ainsi que les paniers/bacs (qui sont souvent de ma couleur préférée: menthe!).

Pour les jeux de société, je vais habituellement chez Renaud-Bray ou Archambault.

Pour le matériel de manipulation, Amazon a une très belle sélection.

Pour les livres, j'achète soit dans les librairies, soit sur Amazon ou encore sur Scholastic (je suis inscrite au club de lecture).

Êtes-vous curieux de voir ce que j'ai acheté? :)

Je vous partage donc mes achats ainsi que le magasin.

Target





Les journées thématiques: l'an passé, lors de la dernière semaine d'école, les enseignants ont organisé une journée lecture sous la tente. J'ai donc transformé ma classe en terrain de camping. Lorsque j'ai vu ce petit feu, je me suis dit que ça serait parfait pour des activités du genre!

Winners (Homesense et Marshall's)


Ces bacs se retrouvent dans le coin cuisine des magasins. Ils sont faits pour organiser le frigo. Ils sont plus dispendieux mais je les aime beaucoup (surtout que c'est MA couleur!). J'en achète donc quelques uns à chaque année. Je les utilise surtout dans la bibliothèque pour l'instant. 



Les pinces aimantées sont vraiment utiles. Je fais beaucoup de tableaux d'ancrage avec les élèves et j'ai besoin de plusieurs pinces pour les afficher au tableau. Ces pinces sont faites pour les sacs de croustilles! Avec les citrons, je me suis dit que je ne pouvais pas m'en passer!

Michael's


Si vous ne connaissez pas ces bacs, ils valent vraiment la peine! Ils sont chers alors il faut vérifier les spéciaux (j'ai acheté celui-ci en rabais à 15$ au lieu de 45$). Je range toutes mes cartes à tâches à l'intérieur. Les élèves manipulent les boîtiers sans problème et ça se range comme un charme. (J'en ai 3 en tout !)

Dollorama


Ce boitier se trouve dans le coin quincaillerie. Je l'utilise pour mon tableau de feutre que vous verrez plus loin dans les achats.


J'aime beaucoup les bacs de rangement transparents ces temps-ci. Ils se fondent dans le décor et on peut voir facilement à l'intérieur en cas de perte d'étiquettes! Ceux-ci font vraiment mon bonheur car ils sont minces et s'empilent parfaitement. 

Wal-Mart


Je me fais toujours une réserve de matériel si jamais les élèves oublient quelque chose. Les profs aux États-Unis ne jurent que par cette marque alors j'ai décidé d'essayé. Les crayons sont déjà aiguisés! :D 


J'ai trouvé aussi ces bacs que j'adore. Les portes-magasines réguliers sont souvent hauts et peu profonds. Ceux-ci sont assez profonds pour déposer des cartables et pas trop hauts pour rentrer dans mes tablettes d'étagères sans tout accrocher. J'ai fait au moins 3 Wal-Mart pour en trouver quelques uns. J'en ai 4 noirs et un turquoise. Ils sont dans le coin Retour à l'école/bricolage.


Encore des bacs direz-vous, mais ceux-ci sont vraiment parfaits pour les arts plastiques. J'installe toujours mes élèves en îlots de travail pour les arts et je distribue le matériel par équipe. Ces bacs seront parfaits même pour le matériel salissant car ils sont solides et lavables. 

Amazon

Je n'ai pas mis les liens vers Amazon. Si vous voulez absolument un item, vous pouvez chercher dans la barre de recherche du site Amazon à l'aide des mots-clés sur les produits photographiés. 




Après avoir pris la photo, j'ai rangé les lettres et ça m'a pris quelques secondes. L'identification des compartiments est génial! Merci aux suggestions que j'ai reçues sur Instagram! :)



J'ai maintenant une bonne collection de pochettes! J'aime en avoir plusieurs car je les utilise un peu partout en classe. Je déteste devoir enlever des feuilles de certaines pochettes parce que je manque de pochettes pour une autre activité!


J'adore cette compagnie! Tout est moderne et solide. Et en plus, ils ont une bonne sélection d'objets de ma couleur préférée!





En classe, j'ai du matériel de manipulation Base 10 magnétique pour mes tableaux. Je voulais vraiment quelque chose de léger et concret pour les élèves qui ont plus de difficultés, surtout lorsque vient le temps d'introduire les nombres décimaux. Nous avons du matériel disponible pour les classes mais j'aime avoir une petite réserve au cas où. 

Autres


Chez Maxis et compagnie. Ils étaient en spécial à 0,97$!

Cela peut sembler beaucoup pour certains mais je vous rassure, je cherche toujours les spéciaux et je magasine avant pour avoir les meilleurs prix. La grande majorité des items montrés m'ont coûté moins de 10$. 

Je travaille très fort pour que ma classe soit organisée. Pas parce que j'ai besoin que tout soit à sa place mais pour faciliter l'adaptation de mes élèves.

En 6e, je le voyais moins mais lors de ma première rentrée en 4e l'an passé, je me suis vite aperçue que c'est énorme comme événement pour certains élèves. En plus de changer de groupe et d'enseignant, ils doivent s'adapter à un nouvel adulte et à un tout autre fonctionnement et tout ça, en quelques jours. De plus, à mon école, les élèves en 4e tombent sur l'horaire des grands. Leur récréation et leur dîner sont donc décalés. Tous ses changements sont angoissants pour certains. En organisant ma classe, je m'assure que ma classe soit prévisible, ordonnée, cohérente et sécuritaire. Je veux mettre en place un sentiment de calme et de bien-être. C'est mon but premier lorsque j'organise et que j'aménage ma classe. Ainsi, la surcharge cognitive et l'anxiété diminuent et j'ai plus de facilité à créer des liens avec tous mes élèves. Mes élèves sont plus disponibles aux apprentissages et veulent s'impliquer dans le bon fonctionnement de la classe. 

Aussi, mes élèves et moi passons entre 16 et 20 heures par semaine dans un petit local, aussi bien qu'il soit ordonné et agréable à regarder!

Bonne journée!




vendredi 10 août 2018

Nouveautés chez Mme Karine


Comme à chaque année, j'aime faire un article sur les nouveautés que j'implanterai dans ma classe dès la rentrée scolaire.

Les stratégies de dépannage

Pour cette année, je me suis fixée un défi : rendre mes élèves de 4e le plus autonome possible. Lorsque j'enseignais en 6e, j'avais quelques moyens en place mais, étant donné leur âge, les élèves étaient plus autonomes de façon naturelle. En 4e, il y a un peu plus de travail à faire.

Après une année en 4e, je crois que le besoin est au niveau des questions. S'ils ont un bris de compréhension ou une question, les élèves arrêtent, paniquent et courent voir l'enseignant.

J'avais donc mis en place 2 moyens:

- 3 avant moi (incluant les experts);
- la salle d'attente.


Les moyens ont été efficaces la plupart du temps. Malheureusement, les élèves passaient rapidement à travers du 3 avant moi et se ramassaient dans la salle d'attente, à attendre sans ne rien faire. C'est ce qui me chicote!

J'ai donc développé mon système de 3 avant moi. Je l'ai nommé: Nos stratégies de dépannage. 

Il y a 3 étapes, tout comme le 3 avant moi. Chaque étape contient quelques stratégies à appliquer selon le besoin de l'enfant.







L'an passé, j'avais fait l'affiche des expert sur une feuille mobile et nous l'avions oublié sous une pile de livres à quelque part. Pas très utile si on veut s'y référer ! Cette année, j'ai donc fait des étiquettes sur lesquelles les élèves pourront écrire leur prénom, selon leur expertise, au crayon effaçable.

*Les affiches d'experts sont dans le même document que les stratégies de dépannage.








Pour les élèves ayant plus de difficultés avec ce système, j'ai fait une version individuelle pouvant être collée sur le bureau de l'élève.




De plus, pour travailler la débrouillardise et le recours aux stratégies de dépannage, j'ai conçu un document avec quelques situations probables pour animer une discussion en classe et ainsi faire le partage des stratégies des élèves. Le document contient 10 questions. Il peut être utilisé lors d'un 5 minutes de libre, lors de la routine du matin ou lorsqu'on sent que les élèves en ont besoin.  








 Les responsabilités

À chaque année, je cherche un système efficace de responsabilités, facile à comprendre et où tous les élèves de la classe participent activement. L'affichage importe peu (même si celui de l'an passé faisait juste tomber GRRRR!) mais ce dont j'avais le plus besoin, c'était :

- une description des responsabilités pour ne pas avoir à l'expliquer à tous les jours;
- un rappel sur les pupitres d'élèves pour ne pas que j'aie à tout gérer.

J'ai donc fait des petites cartes avec la description de chacune de mes responsabilités. Sur la carte, on retrouve:

- le ou les moments où la responsabilité doit être effectuée;
- ce qu'il faut faire;
- comment le faire. 

Exemple:

*****IMPORTANT*****
Les documents des descriptions de responsabilités ainsi que les étiquettes de rappel ne sont pas en format modifiable et je ne ferai pas d'ajout non plus. Je les partage pour donner des idées.

Je vous partage aussi la nouvelle version des responsabilités (aucune modification possible) pour les intéressés. J'ai organisé les responsabilités en département. 



**Pour les observateurs, vous remarquerez que j'ai changé un peu le design de mes affiches. J'essaie de faire une transition entre les flamants/citrons et les lamas/citrons. **

Je vais relier le tout à l'aide d'un anneau et les mettre à la disposition des élèves. Ceux-ci pourront s'y référer au besoin, sans mon aide.

Pour le rappel, j'ai fait de petits étiquettes. J'ai besoin que les étiquettes soient visibles pour les élèves, soient mobiles car les responsabilités changent et qu'ils soient durables car, soyons honnêtes, lorsqu'on colle quelque chose sur le pupitre d'un élève, cela ne reste pas beau longtemps. 

Les étiquettes de rappel sont dans le même document que les descriptions de responsabilités.


*****IMPORTANT*****
Les documents des descriptions de responsabilités ainsi que les étiquettes de rappel ne sont pas en format modifiable et je ne ferai pas d'ajout non plus. Je les partage pour donner des idées.


Pour l'instant, mon idée est de plastifier le tout et de coller un velcro solide (genre Command avec lesquels on peut faire tenir des cadres sur le mur et qui se décollent facilement sans arracher les murs) sur les pupitres d'élèves. Cela risque d'être accrochant. Par contre, si je mets le velcro à l'intérieur du pupitre, les élèves ont moins de chance de le voir même s'ils ouvrent souvent leur bureau. J'hésite encore!

De cette façon, je veux laisser plus de place aux élèves dans notre classe (et non ma classe) pour développer leur sentiment d'appartenance au groupe et ainsi, encourager l'harmonie dans la classe. 

Le système d'emprunts

L'an passé, j'ai débuté l'année avec un tiroir bien plein de matériel à emprunter: effaces, règles, papier collant, crayons à la mine, etc. À la fin de l'année, il me restait une moitié de règle. Je dois donc changer mon système. La première solution serait de ne rien mettre à la disposition des élèves sans mon approbation mais, si je veux que mes élèves soient plus autonomes, je dois leur laisser la chance de se débrouiller. Je vais faire la même chose c'est-à-dire mettre du matériel à leur disposition mais je vais ajouter une petite étape avant: les bâtons d'emprunts.

Les élèves auront 3 bâtons dans leur pupitre (dans le sac de Points K, moins de chance de les perdre). Lorsqu'ils veulent emprunter quelque chose, ils doivent mettre leur bâton numéroté dans le pot. S'ils ont utilisé tous leurs bâtons, ils doivent remettre quelque chose. À la fin de la journée, il est donc plus facile pour le responsable des emprunts de simplement nommer les # d'élèves et de leur remettre leur bâton lors du retour du matériel.

J'utiliserai le même système pour mon coin lecture. Un élève pourrait donc emprunter 2 livres et une règle par exemple. Les bâtons d'emprunts du coin lecture seront vérifiés une fois par semaine pour laisser le temps aux élèves de lire leur livre. 

De cette façon, je peux faire  le suivi des emprunts mais aussi le suivi de ceux qui ne remettent jamais le matériel. 

Mon affiche du coin lecture (procédure d'emprunts)


*Je vous partage seulement l'image étant donné que ce système est personnalisé.*


Au niveau des documents pêle-mêle maintenant...

- Affiche utile

Je n'ai pas besoin d'expliquer l'affiche ! Je la collerai tout près de la table où les élèves remettent leurs travaux. Que j'en vois un qui oublie! Hihihi!

- Casse-tête de la décomposition

Pour réinvestir une notion, j'aime beaucoup utilisé un jeu de maths. Voici un casse-tête pour réviser la décomposition des nombres. (4e année). C'est une activité qui peut se faire seul ou en équipe, en classe ou en devoir, en travail ou en ateliers. 



- Tourniquets des additions et des multiplications

Si vous me suivez sur Instagram, j'ai partagé la semaine dernière 2 jeux de maths que je vais mettre en place dans ma classe cette année. Les 2 jeux sont disponibles dans mes 2 boutiques pour les intéressés!





- La démarche scientifique

Mes affiches pour la démarche scientifique étaient vraiment désuètes. L'an passé, pour introduire la démarche, j'ai utilisé cette activité. 


J'ai donc fait les affiches avec les mêmes étapes pour qu'il y ait une cohérence entre l'activité et l'affichage.

Pour tester la démarche, j'avais poser comme question aux élèves: Est-ce que la glace flotte?

Mes élèves étaient très engagés!





Il y a 6 affiches incluant l'affiche titre. 

- La communication avec les parents

Je veux impliquer plus les parents dans la classe. Pour cela, je dois mettre en place un système de communication. 


Premièrement, comme plusieurs autres enseignants avant moi, je veux mettre en place les Nouvelles du mois. J'enverrai à chaque début de mois (par courriel) l'info-lettre. Je veux inclure des liens vers des articles aidants pour les parents (exemple: mettre en place une routine pour la période de leçons). De plus, j'ai laissé une petite place pour les élèves. En enrichissement, ceux qui le désirent pourront écrire un petit article sur ce qui se passe en classe et nous pourrons l'introduire dans l'info-lettre. 

De plus, j'aimais l'idée du blogue avant mais il n'était pas aussi utilisé que je voulais car écrire des articles est parfois laborieux. Je voulais quelque chose de simple et rapide pour envoyer les petites réussites hebdomadaires. Je pense utiliser ClassDojo (sans le système des points car j'ai déjà quelque chose!). J'ai bien dit je pense car même si j'aime l'idée que les parents reçoivent des notifications, je ne veux pas non plus recevoir des messages sans arrêt. Je veux impliquer davantage les parents dans la classe mais je ne veux pas que cela devienne une rencontre de parents à tous les jours! Je suis encore en réflexion!

.
.
.

Comme vous voyez, j'ai de la nouveauté au niveau de l'organisation de ma classe et non au niveau de mon enseignement. Ce n'est surtout pas car je pense que mon enseignement est parfait, bien au contraire, mais si je veux mettre des choses en place dans ma classe, je dois aussi en parler avec mes collègues de niveau. Nous avons déjà discuté d'implanter les ateliers d'écriture à notre façon. J'ai acheté ce livre l'an dernier et j'ai vraiment aimé l'approche. 



Il y a des mini-leçons très pertinentes que je vais assurément faire cette année. De plus, ce livre donne des outils pour construire notre propre séquence de mini-leçons plutôt que de suivre une recette pré-établie, ce que je ne voulais pas. Les mini-leçons sont construites pour une clientèle plus vieille (9 à 12 ans). Ce que j'ai le plus hâte de mettre en place, ce sont les entretiens d'écriture. Je trouve que c'est le plus gros manquement de mon enseignement: trouver du temps pour discuter des travaux d'écriture avec les élèves. Le principe des ateliers d'écriture permet de répondre à mon besoin. 

Sur ce, bonne journée!